Africa Libré

L'autre actualité africaine

Sun12172017

Last update06:17:28 AM GMT

Back Culture Burkina Faso

Culture

Bande annonce du film les États-Unis d’Afrique

  • PDF

Résumé

Les États-Unis d'Afrique suit la quête d'un pionnier du hip-hop africain, Didier Awadi, dans la réalisation d'un album en hommage aux leaders de la conscience noire qui se sont battus pour l'idéal d'une Afrique unie et indépendante. Une épopée musicale et politique qui le fait voyager à travers une quarantaine de pays et collaborer avec des artistes hip-hop engagés, tels que Smockey (Burkina Faso), M1 du groupe Dead Prez (États-Unis) et ZuluBoy (Afrique du Sud).

Soutenu par une trame sonore de Ghislain Poirier et des chansons d'Awadi, le film Les États-Unis d'Afrique nous entraîne dans une profonde réflexion sur le pouvoir de la musique et la force de l'engagement individuel et collectif. À mille lieues du cynisme occidental, on y découvre une Afrique jeune et politisée qui refuse le rôle de victime dans lequel on la cantonne trop souvent. Et si le continent africain portait la prochaine révolution du monde?

Crédits

Réalisation YANICK LÉTOURNEAU

Scénarisation YANICK LÉTOURNEAU, SÉBASTIEN TÉTRAULT, HANY OUICHOU

Narration DIDIER AWADI

Direction de la photographie GEOFFROY BEAUCHEMIN, ALEXANDRE MARGINEANU

Prise de son RENÉ PORTILLO

Montage image SOPHIE FARKAS BOLLA

Conception sonore MARIE-CLAUDE GAGNÉ

Musique originale GHISLAIN POIRIER

Producteurs associés JOHN CHRISTOU, HANY OUICHOU, NEIL BRANDT

Producteurs YANICK LÉTOURNEAU, COLETTE LOUMÈDE (ONF)

Produit par PÉRIPHÉRIA PRODUCTIONS

En coproduction avec L'OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA

  • Pays : Canada
  • Année : 2011
  • Sortie : 2 mars 2012
  • Durée : 1h15
  • Genre : Documentaire
  • Réalisateur : Yanick Létourneau

C'est le dernier Fespaco auquel j'assiste

  • PDF

Entretien d'Olivier Barlet avec Mahamat-Saleh Haroun

Nous voici à la fin du Fespaco 2011. Vos déclarations durant cette semaine ont provoqué de multiples réactions. Quel bilan tirez-vous maintenant de cette édition ?

On peut encore une fois regretter l'amateurisme de l'organisation, avec toujours ces problèmes récurrents de chambres d'hôtel. Alors que l'organisation nous avait annoncé qu'on allait être logés à l'hôtel Indépendance, cela n'a pas été le cas. Nous n'étions pas attendus.

Lire la suite...