Alassane Ouattara et le business du Cacao au prix du sang des Ivoiriens

RFI, le média colonial ,spécialiste de la désinformation, annonce la brève suivante de Jean-Pierre Boris :

"Depuis la fin du mois de janvier dernier, la Côte d’Ivoire a cessé d’exporter son cacao. Un stock d’environ 450 000 tonnes de fèves est bloqué dans le pays. Cela n’a pas encore de conséquences importantes pour l’industrie mondiale du chocolat. Mais quelle est l’attitude des autres producteurs de cacao ?"

 

J'adore la chute de cette brève: Mais quelle est l'attitude des autres producteurs de cacao? . Je pense que la question est plutôt : A qui profite l'embargo ?réponse extraite d'une analyse pointilleuse dans l'émission "cool pas cool de leon" lors de la matinale de Maïtena Biraben.

Ou comme l'écrit Elisabeth Studer dans son post sur le blogfinance.com : " A qui profite le "crime" ? 
Et la réponse est : A la société Armajaro, dirigée par un anglais Anthony Ward et dont le directeur Afrique n'est autre que le fils de Dominique Ouattara, la deuxième femme d'Alassane Ouattara.
http://www.leblogfinance.com/2011/03/cacao-cote-divoire-a-qui-profite-le-crime.html

Jacques Inweb - Membre du Mouvement d'Actions Panafricain (Map)