BAD: Une feuille de route pour retourner en Côte d'Ivoire

Le président de la Banque africaine de développement (BAD) a été chargé d'élaborer une feuille de route pour le retour de l'institution à son siège statutaire en Côte d'Ivoire qu'elle avait dû quitter en 2003 pour la Tunisie en raison de la guerre civile dans ce pays.

Selon un communiqué publié samedi par la BAD, cette feuille de route qui sera élaborée de concert entre le conseil d'administration, le président de la BAD et les autorités ivoiriennes, sera soumise à la réunion du Comité consultatif des gouverneurs (CCG) prévue en octobre prochain à Tokyo, au Japon.

Selon le communiqué, la feuille de route devrait prévoir un retour ordonné et progressif, en prenant en considération la stabilité de l'institution et le bien-être des membres du personnel, les implications financières du retour ainsi que les risques et les mesures visant à atténuer ces risques.

Les assemblées annuelles de la BAD se sont achevées vendredi à Arusha , en Tanzanie, sur une note optimiste selon laquelle, l'Afrique sortira du nouveau paysage incertain si le continent continue à mettre en œuvre des réformes et à maintenir la prudence budgétaire qui a vu des pays de la région afficher une croissance impressionnante en dépit de la crise financière mondiale.

Organisé autour du thème, "l'Afrique et le nouveau paysage mondial: Défis et Opportunités", l'événement a vu l'adoption des principales décisions et initiatives visant à renforcer les opérations futures de la Banque.

Selon le communiqué, les gouverneurs ont approuvé le rapport annuel du Groupe de la Banque et les états financiers pour l'exercice clos le 31 Décembre 2011.

La session a également désigné les vérificateurs externes de l'institution pour 2012-2016 et a adopté formellement la demande du Soudan du Sud à rejoindre le Groupe de la Banque.

Ces décisions ont été précédées par une série de séminaires de haut niveau sur la gouvernance, le renforcement des opérations du secteur privé, l'intégration régionale, l'aide pour le commerce et les réformes, ainsi que par un certain nombre d'initiatives.

Par ailleurs, les actionnaires et les gouverneurs ont terminé leurs délibérations en félicitant la Banque pour ses efforts destinés à répondre aux besoins divers de ses pays membres régionaux.

La secrétaire générale et vice-présidente, Mme Cecilia Akintomide, lors d'une conférence de presse de clôture, a affirmé qu'un important travail doit être abattu dans les jours à venir même si les priorités de la Banque restent les mêmes.

"Nous allons étudier des façons plus innovantes de faire en nous assurant que les ressources soient disponibles pour nos programmes et en particulier pour le secteur agricole. Avec le lancement de sa stratégie à long terme prévu pour l'année prochaine, l'aide aux agriculteurs leur permettant de transformer leurs produits continuera à être une priorité "a déclaré Mme Akintomide.

Les gouverneurs ont approuvé la tenue des assemblées annuelles 2013 à Marrakech, au Maroc.

Source: Pana