Africa Libré

L'autre actualité africaine

Fri11222019

Last update06:17:28 AM GMT

Back Politique Côte d'Ivoire CPI, JUSTICE, DROITS DES PEUPLES, ONU

CPI, JUSTICE, DROITS DES PEUPLES, ONU

  • PDF

Ces organismes internationaux,  tels que l'ONU et la CPI, dont l'idée de création a germé à la fin de la deuxième guerre mondiale, ont vu leur objectif dénaturé depuis la chute du mur de Berlin. Ceux -ci se sont mis à la disposition des lobbies capitalistes depuis la dérive et l'effondrement de tous les systèmes politiques au profit de la finance internationale qui a réussi un véritable coup d'état politique sur les états occidentaux et sur l'Asie et partiellement la Russie.

En effet, les mauvais sont toujours déterminés par les guerres qui se justifient par la reprise de la maitrise de la géopolitique régionale (Yougoslavie, Egypte) ou celle des ressources naturelles(Libye, Côte d'Ivoire, Mali, Tunisie). Le principe consiste à arguer des droits de l'homme, de génocide, même si le bilan est minime, en comparaison des massacres de l'holocauste, par exemple, dans l'esprit de laquelle ces instances ont été créées. Bref, ces instances permettent de justifier un transfert devant une cour internationale même si les motifs sont des plus contestables.Pour exemple, Gbagbo n'est pas Pinochet, pourtant ce dernier n'a été recherché que lorsqu'il était grabataire dans ces 80 ans passés. De même, pour Kadhafi, qui était un vieillard mais que l'on s'est bien gardé de prendre dans sa force de l'âge, malgré les nombreuses attaques terroristes qu'il fomenta (DC10 UTA et autres). De même pour les généraux serbes.

Pour la Côte d'Ivoire, les implications des organismes internationaux tels que l'ONU et la CPI, sont encore plus probantes, puisque l'ONU est même intervenu lors de la promulgation des résultats des élections présidentielles, que des armées extérieures sont venues installées comme en Libye et en Tunisie(au mépris des l'article 1 de la charte des Nations Unies qui reconnait la souveraineté des peuples à disposer d'eux mêmes..) des entités politiques qui leurs font peur actuellement mais qu'ils pensaient maitriser!

Le détournement de l'objet pour lesquelles ces institutions ont été créées, le reniement de la démocratie et de la souveraineté des peuples ne peuvent que dévaluer la crédibilité qui pouvait encore leurs être accordée. On s'oriente vers le destin de la SDN (Société des Nations) au siècle dernier.

Triste époque où la construction de la paix par les anciens est détruite par une génération de profiteurs et de spéculateurs!

D.SORY