Africa Libré

L'autre actualité africaine

Fri09212018

Last update06:17:28 AM GMT

Back Politique Côte d'Ivoire

Politique

Comment Sarko et des barbouzes ont préparé l’offensive contre la Côte d'Ivoire

  • PDF

L’entrée en guerre de la France contre la Côte d'Ivoire, le 04 avril, a sonné comme une revanche personnelle de Sarkozy. Avec la bénédiction de l’Onu, Paris n’a laissé à personne d’autre le soin de bombarder la présidence ivoirienne ainsi qu’un camp militaire qui abritait aussi des familles. Depuis plusieurs semaines, en Conseil des ministres comme en privé, le chef de l’Etat ne décolérait pas contre Gbagbo, « le dictateur sanglant de Côte d’Ivoire ». Au point de s’avouer, le 5 avril, « à bout de patience ».

Lire la suite...

L’implacable ascension d’Alassane Ouattara

  • PDF

Il y a plus de vingt ans qu’Alassane Dramane Ouattara, « Ado » pour ses intimes comme pour ses adversaires, suscite les passions en Côte d’Ivoire.

En 1990 cependant, lorsque le président Félix Houphouet Boigny,  qui cumule le prestige du chef traditionnel, du planteur de cacao  et du fidèle allié de la France, appelle Ouattara pour en faire son Premier Ministre, nul ne se méfie de cet économiste peu connu, dont le père, un commerçant prospère, vivait entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.  Voix posée, costumes bien coupés, Ouattara, formé à l’Université de Pennsylvanie, a été directeur du département Afrique du FMI puis gouverneur de la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest de 1988 à 1990. Ce technocrate est appelé à faire « atterrir » la dévaluation du CFA (la monnaie commune aux Etats d’Afrique de l’Ouest, liée au franc français puis à l’euro) et, à Neuilly, il a épousé devant un certain Sarkozy, maire de la ville,  Dominique Novion, une Française qui avait toute la confiance du vieil Houphouet et gérait ses propriétés immobilières.

Lire la suite...

la France, veut jouer sa TOUTE DERNIERE carte en assassinant le Président GBAGBO avant minuit

  • PDF

Après l’échec de l'assaut français sur la résidence du Président ce matin, Sarkozy vient de donner l'ordre aux légionnaires de raser la résidence aujourd'hui, de nombreux chars sont positionnés au niveau du café de rome, canon pointés vers la résidence. Mission ouvrir le feu . Appui aérien des pumas français pour parachever cette guerre d'un autre âge. Comme au Rwanda en 94, Jupé et Sarkozy ont décidé de raser la Côte d'Ivoire cette nuit, de livrer le pays au pillage et donner une leçon exemplaire au monde africain qui revendique sa liberté. A l'heure ou j'écris ces mots la licorne est rentrée en action et pillone la Résidence du Chef de l'Eat.

alerte à tous les réseaux, veuillez TWITTER ces messages.

L'ONU doit voter une résolution, ce soir, à minuit, pour demander officiellement le retrait des troupes internationales du théâtre des opérations en Côte d'Ivoire et dessaisir la France de toute initiative sur le dossier ivoirien. Avant cette résolution, la France, veut jouer sa TOUTE DERNIERE carte en assassinant le Président GBAGBO avant minuit. La présidence demande donc à tous les intercesseurs et à tous les Ivoiriens qui ont encore la foi de prier contre cette opération qu'ils ont baptisé du nom de code "HYDRE" car nul ne sait ce que prépare vraiment la France. Merci de prier toute la nuit.

PUBLIEZ SURTOUT LES RESEAUX SOCIAUX IMPORTANT

«Si les Ivoiriens ne voulaient pas de Gbagbo, il s'en irait»

  • PDF

Sidiki Bakaba en pleine répétition avec des acteurs ivoiriensActeur et réalisateur ivoirien proche de Laurent Gbagbo, Sidiki Bakaba se trouve à ses côtés dans la résidence de Cocody. Acteur dans de nombreuses pièces de théâtre et au cinéma dans le très beau Visages de femmes (Désiré Ecaré, 1972), Bako, l'autre rive (Jacques Champreux, 1977) et Camp de Thiaroye (Ousmane Sembene, 1987), il est auteur de plusieurs documentaires et fictions.

Lire la suite...

Sarkozy fait son putsch sur la Côte d'Ivoire

  • PDF

Après avoir détruit l'aviation ivoirienne en 2004, les hélicoptères de la blanche "Licorne" bombardent aujourd'hui Abidjan. Ainsi, Paris signe son forfait et démontre la vraie nature des événements en Côte d'Ivoire: un putsch françafricain, où Paris pousse en avant sa marionnette.

Si le délit de "dictature" ou de viol des urnes suffisait à justifier une intervention aux yeux de cette engeance coloniale, alors on comprendrait mal pourquoi les Bongo, Sassou et autres, loin d'être inquiétés, jouissent à l'envi de l'appui de la Vè République et de son président. La vérité est que, des deux salauds en lice au pays du cacao, l'un est un FaMIlier des réseaux françafricains et des pillards de ce monde, tandis que l'autre est jugé trop instable. quant aux "élections", c'est une farce que de les invoquer dans un pays occupé, divisé, où chacun a fait ce qu'il a voulu sur ses terres: la vérité est que Paris et ses alliés ont désigné le "vainqueur" qui leur agréait.

La France des réseaux post-coloniaux porte l'entière responsabilité de la situation dramatique en Côte d'Ivoire depuis des années. Aux racines de l'ethnicisme, qui s'y est répandu comme un poison mortel, les divisions attisées de longue date par Paris et sa clique, de même que le pillage scandaleux du pays par les Total, Bolloré, Bouygues, Areva, réduisant la grande masse de la population dans la misère, l'écrasant sous le fardeau d'une prétendue "dette".

En recul dans toute sa zone d'influence historique, la Françafrique veut imprimer le message dans l'esprit des ivoiriens terrorisés: c'est nous, ou c'est le déluge. La vérité est que le déluge c'est eux, et que ce n'est pas fini: derrière le pantin Ouattara, des factions ethniques, des généraux félons, des milices surchauffées prêtes à s'entre-déchirer sitôt déchu leur adversaire commun du jour. Ainsi se profile un destin toujours plus tragique pour la Côte d'Ivoire: une fois pressé le citron jusqu'au bout, Paris lâchera la peau.

Contre ce crime, sous la propagande honteuse véhiculée par les grands médias, il est de la responsabilité urgente du mouvement ouvrier français, des syndicats, des partis dits d'"opposition" comme le PS, le PCF et autres, de faire entendre une autre voix: s'ils se taisent ou complaisent comme à leur habitude, la honte sera sur eux à jamais. Si le colonialisme version 2011 se met en place sans qu'une seule voix s'élève, la haine éternelle de l'Afrique sera légitime. Il faut exiger le départ immédiat des fauteurs de guerre, de misère et d'ethnicisme qui ravagent la Côte d'Ivoire, et le dire en tunisien: force Licorne de Sarkozy, dégage!

Source : mediapart.fr - Par Igrek

Bombardement des positions Fds à Duékoué, Daloa, Bondoukou…L’Onu et la France déclarent la guerre à la Côte d’Ivoire

  • PDF

Ça y est. L’Onu et la France sont officiellement entrées en guerre en Côte d’Ivoire. Lundi, leurs avions de combats ont permis aux rebelles de prendre les villes de Duékoué, Daloa et Bondoukou. Il n’y a pas une autre manière aussi évidente de déclarer la guerre à un pays que celle de l’Onu et de la France, lundi dernier à l’intérieur du pays. Plus précisément à Duékoué, Daloa et Bondoukou. Ce jour-là, en effet, l’armée onusienne présente en Côte d’Ivoire et Licorne ont attaqué ces villes sus-citées en sortant leurs hélicoptères de guerre. En agissant à visage découvert aux côtés de la rébellion, ces deux forces témoignent, sans ambages et sans janotisme, leurs volontés manifestes d’en découdre avec la Côte d’Ivoire et partant, avec l’armée ivoirienne. L’Organisation des Nations unies, qui fait fi de son objectif, restaurer la paix, et Nicolas Sarkozy ont décidé de passer à l’offensive à outrance sur différents fronts. Pour, prétendent-ils, éjecter du pouvoir le président Laurent Gbagbo, l’unique choix du souverain peuple ivoirien.

Ban Ki- moon, le tristement tout-puissant Secrétaire général de l’Onu et son complice Sarkozy, las de voir les Ivoiriennes et les Ivoiriens faire bloc autour du président Gbagbo, sont passés ainsi à l’offensive via leurs forces en présence en Côte d’Ivoire. Ces deux béotiens d’un autre âge n’ont même pas voulu attendre que le mandat ( ?), qu’ils ont suscité par l’entremise de Goodluck Ebele Jonathan (président en exercice de la Cedeao), soit adopté. La Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement qui s’était, en effet, réunie à l’occasion de sa 39e session ordinaire à Abuja les 23 et 24 mars 2011 « demande au Conseil de Sécurité des Nations unies de renforcer le mandat de l’Opération des Nations-unies en Côte d’Ivoire, lui permettant d’utiliser tous les moyens nécessaires pour protéger la population et les biens et pour faciliter le transfert immédiat du pouvoir à M. Alassane Ouattara… ».

Une orchestration satanique de Sarkozy qui pare ainsi au plus pressé. En déclarant la guerre à la Côte d’Ivoire qui refuse la récolonisation du fait de la richesse de son sous-sol, de son cacao, de son café etc. Le président Gbagbo, le Cema Philippe Mangou et les Ivoiriens auront le dessus. Vaille que vaille. Et cet Ecomog qui ne dit pas son nom échouera. Il n’en serait autrement.

Véronique Adjoumany - Abidjan


L´Onu doit mettre fin immédiatement à son soutien inconditionnel aux rebelles et Ouatara

  • PDF

Si on suppose que l´Onu a été entrainé vers une erreur de jugement et de décision fatale qui l´a emmené à reconnaitre trop vite Ouatara comme le président légitime de la cote d´ivoire, Au plus tard après les premières découvertes des massacres commis par les rebelles étrangers aux ordres de Ouatara contre les population ivoiriennes, la juriprudence et la raison doivent emmener l´Onu à reviser sa position immédiatement pour ne pas continuer à porter une lourde responsabilité après la prise de pouvoir par Ouatara et l´épurement ethnique et religieuse qui va suivre.

Pourtant bien informée par la présence de l´Onuci sur le territoire ivoirien, sur les différences ehniques profondes qui séparent les nordistes et les sudistes de la cote d´ivoire, Pourtant informée sur les différences religieuses qui séparent le nord de la côte d´ivoire et le sud, L´Onu était très bien placée pour savoir quelles étaient les buts recherchés par les rebelles du nord armés et soutenus par leurs frères ethniques et religieux burkinabe , malien et sénégalais qui représentent aujourd´hui ceux qui sont entrain de combattre actuellement devant le palais présidentiel ivoirien. Des étrangers liés par la religion et un esprit de conquête islamique font la guerre et exterminent des populations chrétiennes du sud et ouest de ce pays.

L´Onu qui est sur ce territoire ivoirien depuis plusieurs années devait savoir que dans les pays africains le facteur tribal est plus important que la démocratie qui est pour des gens qui n´ont pas eu une formation politique profonde, un mot étranger et occidental. Les gens ne suivent pas un leader en Afrique parceque celui ci a le meilleur programme pour le développement de ce pays. Les gens suivent un leader parcequ´il représente un groupe avec lequel ils s´identifient le mieux. Les raisons les plus importantes de leurs choix sont l´apartenance ethnique, la religion , la langue et peut être plus loin des convictions politiques à l´occidentale.

Très présents dans ce pays depuis plusieurs années, l´Onu et la france possèdent exactement toutes ces informations sur les motivations politiques des ivoiriens. Surtout celles des rebelles venant du nord qui sont dans un esprit de charia et de conquête religieuse de territoires riches. Un état d´esprit optimal pour des génocides ethniques.

Ceux qui combattent aujourd´hui aux côtés de Laurent Gbadbo le font pour deux raisons. La première est la raison ethnique pour ne pas être gouvernés par des nordistes musulmans chariaistes. La seconde raison est le patriotisme anti-francais et anti colonialiste. Depuis 2002, tout le monde entier sait que la cote d´ivoire est instable à cause d´un coup d´état nordiste soutenu par la france qui a raté.

Si l´Onu sait très bien que la France est un ennemi des institutions de ce pays, pourquoi et au nom de quel responsabilités mondiales a t´elle accepté de jouer le jeux impérialiste aux côtes de la france dans ce pays ? Toute personne lucide qui suit l´actualité ivoirienne depuis la tentative d´assassinat de Laurent Gbadbo par les forces de licorne et le massacre des jeunes ivoiriens par les mêmes forces, sait que la france est un ennemi masqué des institutions ivoiriennes pour la raison que le controlle de leur soit disant pré carre leur échappe et qu´ils ont besoin d´un président dans ce pays qui leur obeit à la lettre.

Consciente et informée de tout ceci, l´Onu et les états unis portent une lourde responsabilité devant l´humanité et devant les nations de la terre d´avoir cautionner et soutenu un coup d´etat fomenté et armé par la france qui a commencé en 2002 pour se debarassser du président d´un pays membre des nations unies.Il est inconcevable, innacceptable et révoltant de voir l´Onu qui est cette institution ultime qui doit préserver la paix dans le monde, devenir un instrument de guerre au bon vouloir de quelques présidents ou de quelque groupes influents comme la francafrique.

L´Onu est allé trop loin en cote d ivoire. L´Onu a tout perdu en cote d´ivoire. Le respect que les habitants de cette planête avaient pour cette institution est déposé désormais.L´Onu est devenu un machin, Un outil impérialiste pour dominer les plus faibles et les empêcher de prendre leurs destins entre leurs mains. Il est inconcevable et innacceptable qu´une institution comme l´Onu vers laquelle toutes les nations du monde regarde avec un espoir de justice devienne en si peu de temps et le temps du mandat d´un secretaire un objet que l´on exploite pour justifier des guerres de colonisation et d´impérialisme masquée derrière des slogans de démocratie.

La crise ivoirienne post électorale actuelle a commencé au moment où l´ambassadeur de france aux nations unies et l´ancien ministre des affaire étrangères ont eu une réunion secrête et illégale avec le secretaire de l´onu et son représentant en cote d´ivoire. Dans cette réunion les deux asiatiques ont recus des francais une feuille de route sur les actes à venir en cote d´ivoire pour la proclamation des résultats du second tour. C´est après cette rencontre illégale et non cautionnée par les pays comme la russie ou la chine que l´Onu a reconnu Ouatara comme le gagnant du second tour avec la mascarade qui s´en s´est suivi. Le secrétaire général de l onu a aidé activement à la continuation d´un coup d´état francais contre les institutions ivoiriennes.

La prise de position hative de l´Onu est la principale raison pourquoi des génocides ont lieu dans ce pays aujourd´hui. En donnant à Ouatara et ses rebelles nordistes et musulmans le feu vert avec la bénédiction internationale pour avoir le poste qu´ils ont vainement chercher à controller depuis 2002 , les fonctionnaires de cette institution ont mis un mécanisme en marche qui va mal finir pour tout le monde. L´Onu a cautionné un coup d etat contre un pays souverain. Aujourd´hui elle lutte aux côtés des rebelles étrangers et des putchistes francais pour se débarasser des derniers patriotes défendant les institutions d´un pays libre qui se bat pour que ses populations ne deviennent pas des esclaves des peuples étrangers et nordistes. L Onu s´est embourbé à un niveau innacceptable dans ce pays.

La seule institution responsable pour ordoner des tirs contre les militaires d´un pays en Afrique est l´Union africaine et non L´Onu. Seule l´Union africaine possède droit de décision de quoi que ce soit dans ce pays membre. La dernière décision de l´union africaine a été claire. Elle a nommé un médiateur qui devait emmener les deux protagonistes sur la table des négociations. Le rôle de l´Onu aurait été dès lors d´emmener Ouatara à rejoindre la table des négociations. L´Onu a opté de soutenir la guerre pour forcer la désintegration des institutions ivoiriennes.

Une décision illégale et indigne d´une institution qui doit garantir le paix et le respect des souvereinetés de la planête. Aujourd´hui on tue, on pille et on massacre avec la bénédiction de l`Onu. Ceci est un scandale . Un scandale innacceptable pour les peuples de la terre. Des millions d´hommes et femmes dans le monde sont perplexes. Ils sefont des soucis sur l´avenir et l´instabilité de la planête si l´organe chargé de protéger les peuples est devenu un instrument qui cautionne et soutient des tueurs ethniques et des coups d´etats impérialistes au non d´une pseudo démocratie qui doit servir les interêts des plus riches contre les plus pauvres.

Des millions d´êtres humains se demandent qui leur fera justice lorsque ceux qui défendent leur liberté sont trainés devant les tribunaux internationaux alors que ceux qui organisent la destabilisation des pays africains comme Sarkozy et ceux qui commettent des génocides aux cotés des forces de l´Onu sont présentés dans le monde comme les bons et les justes. Alors que leur places se trouvent aussi devant cette même justice.

L´Occident doit faire très attention que les pays du monde entrent dans une logique d´autodéfense. Cette autodéfense est ce que nous voyons aujourd´hui en cote d´ivoire. Des jeunes prennent les armes et luttent avec toutes leurs denières énergie contre l´agresseur occidental pour défendre leurs institutions. Si l´Onu ne se raissaisit pas, le monde va basculer dans une logique incontrolable qui va emmener des pays à attaquer et occuper d´autres pays comme dans les époques les plus sauvages de l´humanité.

Il est extrêmement déplorable de voir des pays qui devaient montrer l´exemple de la stabilité politique être les première à venir destabiliser d´autres pays qui essaient de trouver leur voie. Tous ces pays comme la france et les états unis se comportent comme l´ Allemagne sous Hitler. Manipulateurs de l´information, Manipulateurs des institutions internationales, Irrespecteux devant les institutions africaines comme l´Union africaine, Decidant d´occuper des pays africains comme bon leur semble, Bombardant au lieu d´emmener au dialogue et au partage du pouvoir.

Tels des colonialistes et tueurs des temps antiques, les politiciens de l´occident se donnent le pouvoir de decider qui doit vivre et qui doit disparaitre, On accule un président , élu par son peuple et reconnu par ses institutions jusqu´à son dernier retranchement et on veut le tuer. Qu´est ce qui différencie donc ces sauvages en cravates comme sarkozy et Obama de Hitler ? Des agresseurs et rien d´autre. Voilà à qui l´Onu a remis son autonomie et son pouvoir. L´Onu ignore des pays comme la Russie et la chine dont elle devrait se servir pour maintenir l´équilibre des forces et des décisions dans le monde. En prenant des décisions dociles au service des pays occidentaux l´Onu s´est enlêvé elle même le pouvoir qu´elle avait sur tous ces pays.

Que va donc devenir notre monde si les mises en cause venant des pays comme la chine et la Russie ne sont même pas prises en compte ? Faudra t´il que ces pays deviennent aussi millitairement actifs pour se faire entendre et respecter ? Ou finira donc ce jeux ? Sinon vers un conflit d´interêts qui nous enmenera vers une troisième guerre mondiale. Je ne sais pas comment on fait pour devenir sécrétaire général des nations unies. Mais une chose est certaine. Si cette planête doit survivre et avoir un avenir, Cette Onu doit rapidement se ressaisir et trouver sa force et ensuite être reformée en profondeur pour ne plus jamais devenir un intrument au service des lobbys.

La première décision que l´Onu doit avoir le courage de prendre est demander l´arrêt immédiat des combats en cote d´ivoire par les rebelles et le camp Ouatara. Le camp Gbadbo a accepté le représentant de l union africaine. Devant tous les génocides commis par Ouatara et ses rebelles, L´onu doit se ressaisir immédiatement et comprendre qu´elle a commis une erreur en suivant la francafrique et son président Sarkozy. L´Onu est plus que la francafrique. Elle représente l´espoir en une paix durable sur notre planête. Elle doit être au dessus des lobbys et des pays. Sinon elle est appellée à disparaitre le plus rapidement possible avant que des lobbys ne l´utilisent encore plus pour des desseins funestres et impérialistes.

Si l`onu ne suit pas ces conseils sages que nous lui donnons en tant que citoyens de la terre et soucieux de l´équilibre et de la paix dans le monde, qu´elle sache que des millions d´êtres humains sur cette planête vont la combattre et lutter pour sa disparition. Au sortir de la crise ivoirienne, Il y aura des conséquences pour tout le monde. La plupart des africains seront changés. Nous avons vu le vrai visage de l´Occident.Si nous apprenons la mort du président Gbadbo durant ce coup d´état , que tous ce qui sont venus semer le trouble sur le territoire africain sachent qu´ils seront emmenes tôt ou tard devant une justice et devront répondre des crimes contre l´humanité commis contre les institutions ivoiriennes.

L´Union africaine doit savoir que les africains vont l´appeler à la reforme, car nous ne voulons d´une union africaine africaine qui ne parle pas et n´agit pas pour notre continent. Nous ne voulons pas d´une union africaine à la solde d´une Onu qui est à la solde d´un président francais.Que ces fonctionnaires payés par l´Union européenne se ressaisissent aussi tout comme l`Onu.


Dipl. -Ing. Biangue Tinda, Jean - Analyste / Cameroun

La bataille d`Abidjan fait rage, résistance acharnée des troupes de Gbagbo

  • PDF

ABIDJAN, La bataille d'Abidjan faisait rage vendredi, les troupes d'élite du président ivoirien sortant Laurent Gbagbo, qui s'accroche désespérément au pouvoir, opposant une résistance acharnée aux combattants de son rival Alassane Ouattara autour de sa résidence et du palais présidentiel.

Lire la suite...