Africa Libré

L'autre actualité africaine

Sat09232017

Last update06:17:28 AM GMT

Back Politique Sénégal Présidentielle 2012 : Ross Béthio plébiscite Mansour Ndiaye

Présidentielle 2012 : Ross Béthio plébiscite Mansour Ndiaye

  • PDF
mansour ndiaye


Expert en micro finance, Mansour Ndiaye a déclaré samedi sa candidature à l’échéance de 2012. Lors d’un meeting qui a enregistré une forte mobilisation, celui qui se voit déjà comme le quatrième président du Sénégal a présenté, par le menu, les inquiétudes de son mouvement La force de l’espoir à vouloir résoudre, lors de son mandat. La rencontre s’est tenue dans son fief à Ross Béthio.


(Correspondance) - En voilà encore un qui lorgne le fauteuil de Wade ! Le Walo a son candidat à la présidentielle. Mansour Ndiaye se dit déjà quatrième président du Sénégal. Le leader du mouvement La force de l’espoir a déclaré sa candidature, samedi. C’était en marge d’un meeting tenu à la gare routière de Ross Béthio. Expert en micro finance, Mansour Ndiaye inscrit sa politique sur une démarche centriste. ‘Nous sommes en train d’impulser une troisième voie au-delà de ces différents clivages que notre pays connaît pour redonner l’espoir’, a-t-il lancé à ses militants, venus nombreux répondre à son appel. C’est au centre que se situent, selon lui, les groupes vulnérables et donc la majorité des Sénégalais.‘Au centre se trouvent ceux qui luttent pour leur dépense quotidienne.Au centre se trouvent ceux qui boivent de l’eau avec un taux de salinité qui dépasse 5 grammes par litre. Au centre se trouvent ceux qui ont des problèmes pour se faire soigner par nos hôpitaux, se trouvent aussi 48 % de notre jeunesse qui sont dans le chômage’.‘Dans les clivages gauche et droite, les citoyens ne se retrouvent pas. Ceux qui n’ont pas de pouvoir d’achat ne se retrouvent pas.Je serai le président du pouvoir d’achat’, ajoute-t-il.

Le leader du mouvement La force de l’espoir et Cie n’entendent pas laisser les Sénégalais sombrer davantage dans ces maux. Ce mouvement fait du chômage, de la santé, de l’éducation, de l’agriculture et de l’élevage ses chevaux de batail. La guerre en Casamance ‘qui est en train de ruiner cette partie du Sénégal’, fait également partie de son programme. Ainsi, promet-il une résolution du problème de ces secteurs. D’ailleurs, 50 experts sont en train de se pencher sur le programme du mouvement pour 2012, a indiqué Mansour Ndiaye.

La candidature de Abdoulaye Wade à l’élection présidentielle de 2012 ne laisse pas indifférent le candidat du Walo. Sans se jeter dans le débat constitutionnel, Mansour Ndiaye pense que l’âge avancé de Wade ne lui permet pas de se représenter pour un troisième mandat. ‘Je lance un message solennel au Président Wade, vu son âge, il ne doit pas se présenter en 2012, je n’entrerai pas dans les débats de constitution’. Cependant, il lui demande de prendre son entière responsabilité si toutefois il entre en course. ‘Qu’il (Wade, Ndlr) prenne l’entière responsabilité par rapport à une probabilité de sa candidature en 2012. Nous ne l’accepterons pas. Si demain Wade veut que le Sénégal dégénère dans la violence, dans la guerre urbaine il n’a qu’à se présenter en 2012. Je prends à témoin l’ensemble de nos institutions républicaines’.

L’opposition a eu sa dose de piques. ‘Pendant 50 ans, ce sont les mêmes personnes qu’on voit. Pendant 50 ans, c’est un jeu de yoyo politique et une sorte de théâtralisation de la vie politique animée par le mensonge et la non réalisation des engagements’. A l’en croire, l’heure est à l’amélioration de la gouvernance au Sénégal. ‘Nous voulons montrer que le Sénégal peut avoir un Président qui s’en va après deux mandats, comme les Etats-Unis. Nous voulons montrer que le Sénégal peut installer des équilibres en matière de concertation à l’instar des pays européens’, a soutenu Mansour Ndiaye, leader du parti La force de l’espoir.

Aïda Coumba DIOP