On va balayer la cour !

Un général ivoirien, le général Guei pour ceux qui le connaissent, avait dit lors de sa prise de pouvoir qu’il allait balayer la cour ! En France, il est temps de faire le ménage par le vide et le peuple souverain doit prendre conscience que le grand changement c’est maintenant. Tous nos hommes politiques doivent être exclus de tous mandats, le peuple français n’a plus confiance. Quand le peuple français les regarde, il voit des bandits de grands chemin revêtus d’habits de prince, assumant les fonctions de prince. 1789 a été la fin des princes et le règne de la bourgeoisie. Le règne de la bourgeoisie s’achève pour donner le jour à une nouvelle ère, celle du renouveau et du bien être du peuple. Cela se fera par un partage des richesses entre les hommes avec des critères d’attribution basés sur le travail de chacun et sa contribution mesurée en fonction de ce qu’il apporte à la société.

Hollande nous parle de haute autorité par ci et par là, évidemment nommées par eux. Nous disons NON ! Ça suffit ! Le peuple a un droit de regard sur les comptes publics et un droit de décision. Il ne peut plus laisser faire les élus qui augmentent les impôts au gré de leurs folies ou de leurs intérêts propres ! Les élus devront être des citoyens comme les autres, pas besoin d’énarques pour gérer une communauté territoriale, pas besoin d’énarque ou de polytechniciens pour administrer une société, nous avons des écoles spécialisées pour cela. Celles-ci ont déjà fait leurs preuves il y a quelques années. Abandonnons notre affiliation au modèle US et anglo-saxon qui nous a mené au capitalisme sauvage et à l’absurdité de la non responsabilité. Nos politiques sont responsables de notre faillite et de celle de nos états. Qui ont-ils consultés avant de souscrire des emprunts pour leurs budgets déséquilibrés ? Dans nos communes quels citoyens consultent-ils pour faire des infrastructures à embouteillages ou inutiles !

La démocratie, c’est la souveraineté du peuple et pour chaque projet intéressant la collectivité et engageant son financement (par les impôts), celle –ci doit être consultée. Dans les communes, dans les collectivités territoriales, au niveau de l’état, le peuple doit être consulté, impliqué dans les décisions, une vraie démocratie c’est cela. A ces différents niveaux nous avons les moyens de mettre en place de tels systèmes qui nous coûterons moins chers que de faire intervenir des cabinets d’experts inféodés aux politiques ou aux entreprises qui sont soumissionnaires.

Les partis politiques, NON ! Des collectivités de pensée et d’opinions, OUI ! Pourquoi parce les partis politiques ne correspondent plus et ne défendent plus une idéologie et n’en ont plus à défendre, tandis que les populations ont des projets pour l’avenir et des réformes en vue. Le premier de ces projets étant la régulation, si cela est possible, de la finance, ou son élimination pure et simple si l’entente est impossible. Un consensus est possible mais il ne passe pas par les politiques qui sont trop liés aux lobbies pour être honnêtes. La négociation ne peut se faire qu’avec le peuple, en direct.

Le nouvel ordre mondial, tel que les financiers le voit, ne se fera pas car il n’est pas dans l’ordre de la nature et des choses. CAHUZAC, la goutte d’eau qui a fait débordé le vase !!

D.SORY