Africa Libré

L'autre actualité africaine

Tue05232017

Last update06:17:28 AM GMT

Back Société Côte d'Ivoire

Société

Dérapage sur Mouv' à propos des tournantes : au-delà du scandale, un problème de langue

  • PDF

Dans sa première chronique sur Mouv', Jean-Pascal Zadi a associé "les partouzes du Carlton" avec des escorts et les tournantes. Immédiatement, ses propos ont provoqué un tollé sur internet, d'aucuns condamnant le fait qu'il ait dit que les tournantes puissent être consenties. Pour Elodie Mielczarek, sémiologue, il faut dépasser le sens univoque que l'on veut bien donner aux mots.

Lors de son édito "caustique", ainsi que le définit Mouv', Jean-Pascal Zadi a comparé les "parties fines" de DSK avec les "tournantes" des banlieues. Une équivalence qui a choqué, notamment sur internet. Revenons sur ce "dérapage" pour décrypter et comprendre ce qui est réellement sous-entendu.

 

Lire la suite...

L’Europe impose à l’Afrique un traité pire que le TAFTA

  • PDF

L’Union Européenne a signé avec seize pays d’Afrique de l’Ouest un accord dit de partenariat économique. Pire que le Traité transatlantique avec les Etats-Unis, l’APE est un blanc-seing donné par la Commission européenne aux multinationales pour piller les ressources et le marché africains. Un appel est lancé pour appeler les élus européens à ne pas ratifier cet accord.

Lire la suite...

Scandale du pacte colonial: Les retombées radioactives des essais nucléaires français dans le Sahara

  • PDF

C’est une carte qui fait froid dans le dos. Classée secret-défense par l’armée pendant des décennies, elle vient d’être déclassifiée dans le cadre de l’enquête pénale déclenchée par des vétérans des campagnes d’essais nucléaires français (dans le Sahara au début des années 1960, puis en Polynésie dans les années 1970).

Pour la première fois, le grand public découvre l’étendue exacte des retombées nucléaires radioactives des essais aériens réalisés par la France dans le Sahara algérien. Sur cette carte, que nous dévoilons aujourd’hui, les mesures de l’armée française montrent que, loin de rester cantonnées au désert, les retombées ont recouvert toute l’Afrique du Nord et même subsaharienne. On constate ainsi que treize jours après le tir de la première bombe aérienne française, la fameuse Gerboise bleue, des retombées radioactives atteignent les côtes espagnoles et recouvrent la moitié de la Sicile !

Lire la suite...

Ousmane Sy Savané emprisonné depuis près de 9 mois : RSF interpelle Alassane Ouattara

  • PDF

Reporters sans frontières dénonce la détention préventive prolongée, à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), de Ousmane Sy Savané, directeur général du groupe Cyclone, société éditrice des journaux d’opposition Le Temps, Lg Infos, et du magazine culturel Prestige Magazine.

"Comment se fait-il que, près de neuf mois après le début de sa détention à la Maca, Ousmane Sy Savané n’a toujours pas été présenté à un juge d’instruction pour être entendu sur le fond?", s'est interrogé Christophe Deloire, secrétaire général de l'organisation.

Lire la suite...

Côte d'Ivoire : Un Cyber Activiste Détenu Par Les Services De Renseignement

  • PDF

Alain Doh Bi, un activiste web qui réside à Abidjan a été enlevé le 14 novembre dernier hors de son domicile par des agents de la Direction de la Sécurité du Territoire ( DST ), un service sous la tutelle du ministère de l'intérieur de la Côte d'Ivoire. Il serait retenu en ce moment dans les locaux des services du Renseignement Intérieur pour "Atteinte à la Sûreté de l'État", selon ses proches. Internet Sans Frontières demande au gouvernement de Côte d'Ivoire, dont le pays vient d'être élu au Conseil Des Droits de l'Homme des Nations Unies, la libération de ce blogueur.

Lire la suite...

La reconciliation en Côte d'ivoire

  • PDF

Depuis qu'une commission ou un organisme a été constitué en Côte d'Ivoire, rien ne va plus!! Pourquoi ? Les gouvernants ont ils été assez naïfs pour croire que les massacres passés durant la crise postélectorale allaient être gommés par la constitution d'une commission de réconciliation.

Lire la suite...

Charniers à l'ouest de la Côte d'Ivoire, le rôle de l'ONUCI

  • PDF

Les 29 et 30 mars 2011, l''armée de Ouattara et Soro, les FRCI, renforcée par des mercenaires burkinabés, des Dozos, chasseurs traditionnels sahéliens très redoutés pour leur brutalité, tue plus de 1 000 Ivoiriens, principalement des Wê.

Assez vite, le scandale est dénoncé, certes minoré par l'ONUCI et le nouveau régime de Ouattara... Amnesty international révèlera quelques semaines plus tard l'ampleur réelle du drame.

Ces images, apparues sur les réseaux sociaux début juillet 2012, montrent clairement des casques bleus de l'ONUCI, à Duékoué, en train de remplir une fosse commune de cadavres, de constituer un charnier... Le Nouveau Courrier, dont un article est ici lu par grégory protche pour illustrer et expliquer les images difficilement soutenables, a retrouvé un témoin présent capable d'identifier les lieux, et de situer temporellement les faits.

Côte d'Ivoire : 4 pro-Gbagbo enlevés pour une destination inconnue

  • PDF

Sylvain Zéliarou, Sidibé Mamadou, Sylvain Arthur Obou Anibié et Kacou, 4 jeunes gens pro-Gbagbo, enlevés le 19 Juin dernier à Gagnoa ont été conduits à une destination inconnue. Leurs familles, amis et connaissances sont très inquiets eu égard au faisceau de tortures que le régime liberticide d’Alassane Dramane Ouattara utilise pour arracher des aveux à qui il veut. Les 4 jeunes gens sont accusés d’atteinte à la sûreté de l’Etat.

Les autorités locales des forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) sont incapables d’apporter la moindre preuve. C’est toujours motus et bouche cousue. Pourtant, le jour des enlèvements, elles avaient promu faire, dans les plus brefs délais, toute la lumière sur cette affaire. Sont-elles en train de chercher, après coup, les preuves de l’accusation? Tout porte à le croire aux dires de M Léandre Guika Diokri, secrétaire administratif de la fédération FPI de Gagnoa.

« Quand nous avons eu l’information des enlèvements de nos camarades, nous avons immédiatement lié langue avec M. Rémi N’Zi Kangah, préfet de la région du Gôh, préfet du département de Gagnoa. Celui a marqué sa surprise et son étonnement. Le chef de l’administration locale de Gagnoa nous a conseillés de rencontrer le lieutenant Diomandé Vassézé, commandant de la compagnie FRCI de la région du Gôh. Ce que nous fumes. Nous nous rendons au camp FRCI (ex-camp CRS), le 21 Juin 2021. Le maître des lieux nous présente ses prisonniers. Quand nous avons demandé à savoir les raisons de leur détention, le sergent Soro Zana Yaya, chef de sécurité FRCI de la région du Gôh, nous charge avec morgue en ces termes : « Vous savez très bien ce qui leur est reproché. Un coup d’Etat était en préparation contre le président Alassane Ouattara. Vous ne l’ignorez pas puisque vous êtes des responsables locaux du FPI. Les troubles devaient commencer, le 18 Juin 2012, date du début de l’audience de Gbagbo». «Le FPI n’est pas un parti de putschistes. Si vous voyez quelqu’un en train de faire un coup d’Etat, c’est pour son compte et non pour celui du FPI. Le parti de Laurent Gbagbo ne connait pas et n’a aucune cache d’armes. Si vous en connaissez, dites-le nous », a réagi sèchement M Joachim Bili Gbalou, secrétaire national FPI par intérim chargé des fédérations du Gôh ». Cette mise au point a ramené les hôtes de la délégation du FPI sur terre. Ils leur ont promis que les 4 détenus allaient recouvrer la liberté, le 27 Juin dernier, le temps pour eux de faire les contrôles d’usage.

C’est donc avec consternation que M. Léandre Guika Diokri et ses amis ont appris que les jeunes gens ont été conduits à une destination inconnue. Ils se demandent pourquoi cette promesse de mise en liberté n’a pas été tenue. A part le fait qu’Alassane Ouattara est en train de battre toutes ses cartes pour réduire son opposition au silence, cette folle rumeur selon laquelle les 4 jeunes gens ont été conduits à une destination inconnue parce qu’ils auraient refusé de payer la somme de 500 000 Frs. Vrai on faux. Cette rumeur a envahie toutes les rues de Gagnoa.

Marius Dangan Kpan