Charniers à l'ouest de la Côte d'Ivoire, le rôle de l'ONUCI

Les 29 et 30 mars 2011, l''armée de Ouattara et Soro, les FRCI, renforcée par des mercenaires burkinabés, des Dozos, chasseurs traditionnels sahéliens très redoutés pour leur brutalité, tue plus de 1 000 Ivoiriens, principalement des Wê.

Assez vite, le scandale est dénoncé, certes minoré par l'ONUCI et le nouveau régime de Ouattara... Amnesty international révèlera quelques semaines plus tard l'ampleur réelle du drame.

Ces images, apparues sur les réseaux sociaux début juillet 2012, montrent clairement des casques bleus de l'ONUCI, à Duékoué, en train de remplir une fosse commune de cadavres, de constituer un charnier... Le Nouveau Courrier, dont un article est ici lu par grégory protche pour illustrer et expliquer les images difficilement soutenables, a retrouvé un témoin présent capable d'identifier les lieux, et de situer temporellement les faits.