Africa Libré

L'autre actualité africaine

Wed05242017

Last update06:17:28 AM GMT

Back Société Libye

Société

De l'imbécilité scientifique au racisme contre les noirs

  • PDF

Historien de la philosophie, spécialiste de Derrida et de Rorty, professeur Grégoire BiyogoComme dans toute tragédie, le pire, c'est l'indifférence. C'est le silence. Plus encore quand ce qui se passe vient annuler les efforts exceptionnels de Kadhafi et les événements nommés "Le Printemps arabe" pour créer un pont entre le Magheb et le reste de l'Afrique. Les Noirs et les Arabes sont Un, il n'y a que les Macaques pour ne pas le comprendre. Historiquement, on le sait , Mohammed avait pour mère une femme Noire, Hassan II avait pour mère une femme Noire, ainsi du Guide libyen Kadhafi lui-même.

Lire la suite...

L’hypocrisie française dévoilée

  • PDF

Forcer les femmes à découvrir leur visage ne ​​va en rien encourager une certaine forme « d’Islam modéré », mais cela dévoilera surtout le sectarisme français.
L’époque où Khadafi était un chouette type à qui on pouvait vendre les armes les plus sophistiquées et les plus meurtrières pour le plus grand bénéfice de nos marchands de canons...

Lire la suite...

Italie : arrivée d'un bateau de migrants africains venus de Libye

  • PDF

Une embarcation transportant des migrants africains en provenance de Libye, avec à bord près de 300 personnes, est arrivée dans la nuit de samedi à dimanche 27 mars sur la petite île de Linosa, dans le sud de l'Italie. C'est le premier bateau de réfugiés venant des côtes libyennes à accoster en Italie depuis le début de la rébellion contre le colonel Mouammar Kadhaf
Il s’agit d’un bateau long de dix-huit mètres avec à son bord des Erythréens et des Ethiopiens dont douze enfants et quatre-vingts femmes, parmi lesquelles une Ethiopienne qui a accouché à bord de l’embarcation et une Erythréenne qui a eu un avortement spontané. Elles ont été transportées avec le bébé éthiopien par hélicoptère dans un hôpital sicilien.
Ce bateau, qui est arrivé sur la petite île de Linosa, distante de quarante-trois kilomètres de Lampedusa, a dû être accompagné par les gardes-côtes italiens car il prenait de l’eau et son moteur fonctionnait très mal.
Le même problème se pose pour une autre embarcation partie de Libye avec deux cents migrants à bord. Et l’exode, toujours en provenance de ce pays, devrait s’accentuer au cours des prochaines heures. Selon les déclarations d’un prêtre catholique érythréen, cinq autres embarcations ont quitté les côtes libyennes à destination du sud de l’Italie.
La situation à Lampedusa, où l’on compte actuellement plus de 5 000 migrants, demeure donc très critique notamment sur le plan sanitaire d’autant que les transferts de Tunisiens, par pont aérien ou naval en direction de centres d’accueil en Sicile, procèdent au ralenti. Sur ce point, Rome a sans aucun doute voulu jouer la carte de l’impact médiatique planétaire d’une île transformée en campement de fortune à ciel ouvert pour faire pression sur ses partenaires européens à qui elles demandent plus de soutien financier, mais aussi le partage des candidats à un monde meilleur.

De amadou lamine Diouf MAP(Sénégal).