Africa Libré

L'autre actualité africaine

Fri11242017

Last update06:17:28 AM GMT

Back Société Congo (RDC) A nos Maman, à nos femmes à nos filles

A nos Maman, à nos femmes à nos filles

  • PDF
shella24 hauteur du poème

 

Toute l'équipe d'Africa-Libré et du Groupe de Gestion des Communautés du MAP se joint à moi pour souhaiter une bonne fête à toutes les Maman.

Abdel Coeur de Lion, Alex Vivi Marley, Asthu K.c, Athena Cool Doky, Augé Sylviane, Boléma Bossio Wangi, Chadran Tchiz, Cimper Nayra, Gbagra Zéa Aristide, Grzegorz Forysiak, Ibrahima Lopezb Jacques InWeb, Jean Milla Badibanga, Kap Koungou, La Zed Z Soumah,Ma Nationalité Est Africaine, Moïse Guinée Solidaire, Nah Jayjay, Nathalie Mondjo, Patrice Piardon, Patricia Haas, Philippe Declercq, Rahmanto N'diaye, Said Medjkane.

Voici un poème trouvé sur le skyblog de Shella24

T'es t-il déjà arrivé d'écrire sans te demander ce que les autres allaient penser de toi?

Je ne me rendais pas compte à quel point elle était à Terre . Roulée, enfoncée tête profonde dans les cendres de ses corps calcinés.

Après avoir été attaquée, moquée,méprisée, dérobée, violée, brulée , fouettée , exilée , la voici suffoquante, rampante dans le sable étouffant de son désert.

Ses propres enfants ne la regardent plus, ils s'égarent à chercher la lumière dans l'obscur, aveuglés par les mensonges exécrables de leurs ennemies qu'ils n'arrivent même plus à éloigner de leurs maisons, de leurs raisons, de leurs Sœurs, de leurs frères.... Ils les laissent pénétrer dans leurs maison, y changer les fondations ...et détruire leur forteresse.

Les uns après les autres, ils crachent sur Mama, celle ci prend les coups les uns après les autres, elle se tord en silence, digne même bafouée, après tant d'année de désespoir, elle s'est laissée courbée l'échine pour des Dieux inventés, amenés par ceux là même qui l'ont dilapidée.

Tout le monde lui est passé dessus, ces fils exilés, piégés dans des terres inconnues, et ses filles restées près d'elle, la regardant sombrer, la regardant agoniser.

Un appel au secours est lancé, tranchant et puissant, venant des profondeurs même des coeurs meurtris.

Mais le monde n'en a rien cirer. Le monde continue d'avancer sans penser au Berceau de l'Humanité, toujours plus cruel, toujours plus violent, plus capitaliste, plus individualiste...

Mama, je suis ici, quand toi tu tombes là bas, Mama, sais tu qu'ici je souffre, tous les jours, pas un instant ne passe sans que je ne pense à toi.
Mes larmes, mes rires, ma passion, pas une seconde.

Mes préoccupations, ma motivation...
J'ai quitté des Dieux étrangers pour te retrouver, mon unique repère, ma Terre mère. Celle où mes ancêtres sont nés, celle où mes enfants grandiront.

Je ne participerais pas au meurtre de ma Mère. Je ne participerais pas au viol de ma Mère. Je ne laisserai aucune malédiction biblique l'humilier encore un jour de plus.

Je... ne vivrais pas dans ce monde qui battit sa fortune sur le sang des miens. Mes pieds dans ce territoire étranger qu'on appelle Europe, mais mon esprit, plus libre chaque jour déjà là bas .... entre Kinshasa et Mbuji Maye.

Je ne participe plus au Viol de ma Mère, sous les yeux hypocrites des Grandes puissances et du je m'enfoutisme généralisé des peuples du Nord.

Ma mère, mon refuge, ma vie, ma passion, ma mort. Mon avenir et celui de tous mes frères NOIRS.

 

Ce poème est de Shella24 S.B