Africa Libré

L'autre actualité africaine

Mon11202017

Last update06:17:28 AM GMT

Back Société Maroc

Société

Africa-United, plus qu'un reve, une évidence !

  • PDF

L'Afrique, notre grande Afrique, terre de ces indésirables divisés pour mieux être régentée.

Je me permets de paraphraser le grand et l'illustre Dr Martin Luther King. J'ai un rêve Aujourd'hui! Je rêve qu'un jour, l'Afrique décide de s'unir et de regarder le monde, pour enfin lui dire "je réunis mes enfants pour aller de l'avant et reprendre ce qui me revient de droit", voici la phrase qui apparaît dans mes rêves.

Lire la suite...

Maroc, embrasse-moi si tu peux !

  • PDF

Mon Maroc,

Tu as libéré un pédophile. J’ai été révolté, choqué, et mis plusieurs jours avant d’accepter que cela soit réel. J’ai voulu te couper de moi, tout comme le cordon ombilical qui lie l’enfant à sa mère. Que je trouve une sorte d’indépendance, loin de tout attachement de toi.

Je ne me suis pas prononcé, pourtant j’ai voulu pleurer les victimes. Et cracher ma haine envers ta justice.

Lire la suite...

Deux Heros Marocains

  • PDF

Deux Marocains volent au secours des habitants de Fukushima.

Deux Marocains volent au secours des habitants de Fukushima

 

Malgré les risques pour leur santé, deux Marocains installés au Japon se sont rendus au plus près de la centrale nucléaire de Fukushima pour venir en aide aux habitants des zones sinistrées.
Plus de deux semaines après l’accident nucléaire, la situation de quatre des six réacteurs de la centrale de Fukushima Daïchi reste instable. Lundi 28 mars, l’entreprise Tepco, en charge de la centrale, a demandé l'appui d'EDF, d'Areva et du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) pour pouvoir faire face à la crise.
La fuite du réacteur n°2 n’a notamment toujours pas été enrayée et des eaux présentant des taux de radioactivité très élevés sont actuellement évacuées du réacteur. Tepco a assuré que l’évacuation ne se faisait pas par la mer, mais n’a pas exclu qu’elle se fasse par les sols. Or les autorités japonaises ont déjà fait savoir que les terres autour de la centrale avaient été contaminées au plutonium.
La catastrophe du 11 mars a entraîné l'évacuation des 70 000 personnes qui vivaient dans un rayon de 20 km autour de la centrale de Fukushima et les 130 000 Japonais qui habitaient dans un rayon de 20 à 30 km ont été invités à quitter les lieux ou à ne pas sortir de chez eux. Le tremblement de terre et le tsunami ont fait au total près de 10 901 morts et 17 621 disparus.

Lire la suite...