Africa Libré

L'autre actualité africaine

Thu11142019

Last update06:17:28 AM GMT

Back Société Madagascar Le sida devient une épidémie concentrée à Madagascar

Le sida devient une épidémie concentrée à Madagascar

  • PDF
des enfants devenus prostitués ou délinquants


Malgré un taux de prévalence au sida relativement faible (en dessous de 1%), on ne peut plus vraiment parler de maladie naissante mais de maladie concentrée. Les statistiques du programme national de lutte contre le sida ou PNLS ont en effet montré que la prévalence du VIH a dépassé les 5% dans le sous-groupe des hommes ayant des relations avec les hommes.


D'après une enquête effectuée par le programme national de lutte contre le sida ou PNLS en 2010, 1 personne sur 7 dans le sous groupe des hommes ayant des relations avec les hommes sont porteurs du VIH à Madagascar. Ce qui donne un pourcentage de 14,7%. Le VIH a pris une ampleur considérable dans ce groupe en une décennie, précisent les résultats de l'enquête.

Par ailleurs, le taux de prévalence du VIH est resté faible auprès des femmes enceintes (0,06%) et des travailleuses de sexe (0,29%).

L'enquête a permis de savoir que la majorité des malgaches sont réticents à l'utilisation des préservatifs. 80% des personnes enquêtées en 2010 ont avoué être réticent à cette méthode de protection.

Les résultats de l'enquête du PNLS indiquent également que 58,3% des hommes, et 19,7% des femmes entretiennent des relations avec plus d'une personne en un mois, tandis que 40,7% des hommes et 12,6% s'adonnent à une multirelation en 6 mois.

Ces statistiques et le fait de savoir que l'utilisation des préservatifs n'est pas encore inculquée dans la culture et la pratique des malgaches sont tout de même inquiétant malgré le faible taux de prévalence du sida, d'autant plus que le PNLS a enregistré une augmentation des porteurs du VIH depuis le début de la crise, et que les maladies sexuellement transmissibles gagnent du terrain.

ZHN