Africa Libré

L'autre actualité africaine

Fri11222019

Last update06:17:28 AM GMT

Back Société Niger Journées de l'Afrique et des Afro-descendants

Journées de l'Afrique et des Afro-descendants

  • PDF
Afro-descendants


NIAMEY (Xinhua) – Les journées de l'Afrique et des Afro-descendants ont débuté mardi 24 mai à Niamey, à l'initiative des autorités, des experts du Centre d'étude linguistique et historique par la tradition orale et de l'université Abdou Moumouni de Niamey.

Les journées de l'Afrique et des Afro-descendants ont débuté mardi à Niamey, à l'initiative des autorités nigériennes et des experts du Centre d'étude linguistique et historique par la tradition orale (CELTHO) et de l'université Abdou Moumouni de Niamey.


Le ministre nigérien de la Communication Salifou Labo Bouché assurant l'intérim de son collègue des Affaires étrangères a donné le coup d'envoi des festivités qui dureront deux jours, notant que "ces journées répondent à la conviction de l'Etat nigérien".

"Les apports des Africains aux richesses des pays du monde dits développés doivent être reconnus et ces richesses doivent être mieux partagées", a-t-il déclaré.

Les journées de l'Afrique et des Afro-descendants sont célébrés chaque année par les Etats membres de l'Organisation de l'unité africaine (OUA), devenue depuis 2002 l'Union africaine (UA).

"L'Organisation continentale est le premier outil de coopération des Etats africains. C'est pourquoi cette journée du 25 mai 1963 qui marque la création de l'OUA est significative dans l'histoire de l'Afrique", a énoncé le coordonateur du CELTHO, Cladoumagé Nazel Dongar.

Pour celui-ci, l'afro-descendance est avant tout un concept qui s'inspire du fort sentiment d'appartenance au continent africain, et donc une revendication d'une certaine africanité.

"Si l'UA considère aujourd'hui la diaspora africaine comme la sixième région d'Afrique, c'est pour reconnaître que ce peuple revendique avec fierté son appartenance au continent africain", a conclu M. Dongar.

Le 25 mai 1963, l'empereur éthiopien Haïlé Sélassié et 32 chefs d'Etat africains ont pris la décision commune de créer l'OUA (qui deviendra plus tard UA) avec pour but d'aider au renforcement de l'unité, de la solidarité et de la stabilité des Etats africains indépendants.

 

Afriquinfos Mercredi 25 mai 2011