Africa Libré

L'autre actualité africaine

Sun12172017

Last update06:17:28 AM GMT

Back Société Autres pays

Société

Sketch sur le Rwanda : “Canteloup a totalement raison de ne pas s’excuser” selon Jakubowicz

  • PDF

L'avocat lyonnais, président de la Licra, a réagi ce mardi au sketch de Nicolas Canteloup sur le génocide rwandais.

Vendredi dernier, sur l'antenne d'Europe 1, l'humoriste avait imité Julien Courbet et son émission censé venir en aide aux voisins fâchés. Ce conflit fictif entre "Monsieur Hutu" et "Monsieur Tutsi" avait choqué le Cran, qui a saisi dans la foulée le CSA.

Lire la suite...

DIDIER DROGBA : vous m’avez appelé singe mais vous avez sauté devant votre écran quand j’ai gagné la Ligue des champions

  • PDF

A l’occasion du derby stambouliote, le weekend dernier lors du championnat turc, le joueur de Galatasaray Didier Drogba a été pris pour cible par certains supporters, qui ont proféré des cris de singe à l’encontre de l’attaquant ivoirien.

Le racisme a encore fait des siennes sur les pelouses européennes. Comme en Italie, où l’attaquant de l’AC Milan Mario Balotelli a été victime des agissements de supporters, c’est le championnat turc et la rencontre entre Fenerbahçe et Galatasaray (2-1), les deux équipes phares du pays, qui s’est retrouvée au centre de la polémique.

Au cours de ce match, le footballeur ivoirien Didier Drogba et son compatriote Emmanuel Eboué ont fait l’objet de cris de singe et se sont fait montrer des bananes par certains spectateurs. Sur la page Facebook de son équipe, l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille a publié un communiqué visant à dénoncer les débordements de quelques supporters.

« Vous m’appelez singe mais vous avez pleuré quand Chelsea a battu Fenerbahçe en 2008. Vous m’avez appelé singe mais vous avez sauté devant votre écran quand j’ai gagné la Ligue des champions. Vous m’avez appelé singe mais vous être étiez fous de joie quand je suis devenu champion avec Galatasaray , a-t-il lâché. Et vous appelez ça de vrais fans ? Vérifiez tous les commentaires des supporters de Galatasaray pour apprendre d’eux. »

Source : voiceofcongo.net

Lettre ouverte à Monsieur le Président de la République

  • PDF

Rosa Amelia Plumelle Uribe

A M. Le Président de la République

Copie à :

Mme le Ministre de la Justice
M. le Préfet de Loire Atlantique

 

Objet : Affaire Dieudonné,

Paris , le 6 janvier 2014

Monsieur le Président,

Dans un contexte où de plus en plus de jeunes des quartiers défavorisés de France et d'Outre-Mer vivent dans la pauvreté et sans perspective concrète de s'en sortir, il n'est pas de bon sens dans l'entreprise de diversion mise en oeuvre ces dernières semaines par un binôme de politique et d'associations qui appellent la société civile à pervertir l'usage de la loi en créant des troubles à l'ordre public.

Lire la suite...

Les attaques contre Dieudonné, manifestation d’un racisme à la Française (déguisé)

  • PDF

Un Conseil des Ministres pour discuter du cas Dieudonné, un tête à tête entre le Chef de l’Etat et son Ministre de l’Intérieur pour une « quenelle » mimée par Dieudonné, un humoriste noir qu’on essaye d’abattre professionnellement et socialement depuis plusieurs années en vain.

En ma qualité de Président de Solidarité Africaine de France, je condamne toute sorte de discrimination d’où qu’elle vienne qui ne peut que nuire à l’unité et à l’intégration nationale.

Lire la suite...

Une histoire de quenelle qui risque fort de faire exploser la France!

  • PDF

SANS rire, voilà une histoire de fou, une histoire de quenelle - , un plat peu ragoûtant - un geste tout aussi vulgaire et que je n'exécuterai jamais par respect pour moi-même - oui une histoire à dormir debout et qui amène le gouvernement à vouloir organiser lui-même le désordre, la bagarre inter-communautaire, voire raciale ! Jamais de mon existence je n'avais assisté à quelque chose d'aussi absurde !

Lire la suite...

Blé africain - Comment satisfaire les consommateurs et les producteurs ?

  • PDF

« La plupart du temps, les responsables politiques donnent la priorité aux besoins des consommateurs, ce qui est compréhensible, mais néfaste sur le long terme pour l’agriculture et le pays », a dit un spécialiste.

Pourquoi les gouvernements autorisent-ils les importations de blé bon marché ? C’est la question qu’un chercheur a posée aux ministres de l’Agriculture de quatre pays différents. Les ministres du Soudan, Ibrahim Adam Ahmed El-Dukheri, et du Burundi, Odette Kayitesi, ont expliqué que le blé local était souvent de moins bonne qualité, que l’offre était insuffisante et que le coût de transport pouvait être plus élevé que le coût des variétés importées.

En fait, le Soudan a récemment supprimé les taxes à l’importation sur le blé dans le cadre d’un ensemble de mesures visant à soulager les consommateurs face à l’augmentation du prix des denrées alimentaires et à la dépréciation monétaire.

Lire la suite...

« Nioul Kouk » Ou La Réplique à « Khess Petch » la reponse à la publicité sur la Dépigmentation

  • PDF

C’est la réponse du berger à la bergère. Aux affiches « Khess petch » celles « Nioul Kouk» ont répliqué.

C’est là la réponse cinglante et imparable apportée par ceux qui s’indignent de la publicité vantant les mérites de ce produit dépigmentant.

Sur l’affiche-réponse réalisée par l’agence Optima, en collaboration avec la régie Cidop, une belle femme noire est immortalisée de profil par le photographe français Stéphane Tournet avec tout un accoutrement qui rappel bien une certaine habitude vestimentaire des femmes africaines.

Le tout couronné par l’écriteau « Nioul Kouk » et en bas « Black is beautiful ».

Une affiche de toute beauté, même sur le plan technique, et meilleure que celle de « Khess petch » qu’ont déploré certains spécialistes de la publicité. Ce contre-affichage constitue le troisième jalon posé par ceux qui dénoncent la publicité « Khess petch ».

En effet, dès que la campagne d’affichage de cette annonce louant les mérites de la dépigmentation a commencé, une chaîne de protestations a débuté dans le réseau social, surtout dans « facebook ».

De nombreux internautes, à travers des messages postés, avaient manifesté leur courroux. Certains avaient même saisi le Cnra pour l’interdiction de cette publicité.

Malheureusement, cet organe de régulation a estimé que cela n’entrait pas dans son domaine de compétence. Au ministère de la Communication, le service qui avait été créé pour s’occuper essentiellement des questions de la publicité, n’existe plus également. Dès lors, ces plaignants ne savaient plus à qui s’adresser.

Devant cette absence d’interlocuteurs, ils passent à la deuxième étape. Une pétition doit être adressée au ministre de la Santé, Awa Marie Coll Seck, afin qu’elle pèse de tout son poids pour l’arrêt de la promotion de ce produit qui non seulement expose ses utilisateurs à des maladies dermatologiques et au cancer, mais assi constitue une forme de dévalorisation de la peau noire.

Le samedi dernier, une marche de protestation avait été prévue, mais a été reportée au week-end prochain à cause de la pluie. Les anti « Khess petch » comptent poursuivre le combat jusqu’à l’arrêt total de cette campagne publicitaire dont les affiches ont déjà fini de conquérir les panneaux de toutes les grandes artères de la ville.

Source : Le Soleil

Le président nigérian condamne le dénigrement des croyances religieuses devant l'ONU

  • PDF

Le président nigérian, Goodluck Jonathan, a condamné le dénigrement délibéré des croyances religieuses, en avertissant que la liberté d'expression ne devait pas servir de caution à des actes susceptibles de déboucher sur la violence et le désordre.

En s'adressant à la 67ème Session de l'Assemblée générale des Nations unies à New York, dans le contexte des récentes manifestations au Nigeria et dans d'autres régions du monde contre une vidéo sur internet dénigrant le prophète Mohammed, (PSL) le président Jonathan a déclaré que la liberté d'expression et la tolérance religieuse devaient se compléter pour la coexistence pacifique des personnes de foi et de religions différentes.

"Les évènements de ces dernières semaines ont démontré à quel point notre monde est interconnecté et comment un incident peut semer un désordre général. La liberté d'expression ne doit pas être une incitation à la violence.

"Cette liberté que nous chérissons tous doit être exercée avec sagesse et prudence. La liberté d'expression et la tolérance religieuse ne doivent pas s'exclure l'une l'autre mais doivent être complémentaire.

"Tout en cherchant à éviter la violence et en déplorant les pertes inutiles en vies humaines et les destructions de biens, nous condamnons également le dénigrement délibéré des croyances et des sensibilités religieuses qui entraîne des contre-réactions", a indiqué le président Jonathan.

Le chef de l'Etat nigérian a également expliqué devant l'Assemblée générale que son administration avait adopté une stratégie à plusieurs facettes pour enrayer la menace du terrorisme et du militantisme, dans le cadre des attaques et attentats à la bombe au Nigeria par la secte islamiste Boko Haram.

L'armée nigériane a récemment enregistré certains succès contre la secte, en tuant certains de ses hauts responsables et en arrêtant plusieurs de ses membres.

Samedi dernier, cependant, un membre présumé de Boko Haram a commis un attentat suicide contre une église catholique dans la ville de Bauchi (nord), tuant trois personnes et en blessant 46 autres.

 

Source: Panapress