Africa Libré

L'autre actualité africaine

Mon09252017

Last update06:17:28 AM GMT

Back Société

Société

Dans la tête de l'ennemi.

  • PDF

 Un continent convoité et déchiré par Philippe Rekacewicz, juillet 2004Dans le cadre d'une réflexion sur l'édito d'Africa-libre (Le Sahel dans tout les sens) le groupe de communication du Mouvement d'Action Panafricain présente : Dans la tête de l'ennemi par Nayra Cimper

1. Le postulat :

Pour combattre un ennemi ou pour se défendre et résister contre sa violence, il faut comprendre où se situe ses intérêts et de quelle nature ils sont faits.
Il est impératif d'être capable de se mettre à sa place et de réfléchir comme lui , si on prétend être en mesure d'anticiper ses réactions et ou de les provoquer délibérément.

Quand on veut avoir une chance de venir à bout d'un adversaire ou de plusieurs, et qu'une situation d'une extrême dangerosité pour la conservation et la préservation de la vie humaine se présente, on est en droit d'établir une hiérarchisation de la menace qui guette.

Si la volonté est réelle, l'action doit obligatoirement suivre, pour déterminer la tangibilité de l'idée qui la soutenait au départ, de sa justesse et de son bien fondé.

Cette nécessité est d'autant plus prégnante, quand on est déjà et à bien des égards sous l'autorité d'une partie de ces ennemis potentiels.

Lire la suite...

Egypte, l’état du Sinaï

  • PDF

Un jeune égyptien vide un sac de maïs après un raid de la sécurité égyptienne chez lui, dans le petit village de Sheikh Zuweid, dans le Sinaï, le 10 août 2012 (Photo: AFP - Mostafa Abulezz)On ne mentionne le Sinaï des bédouins, des oliviers et du sable sans fin que lorsqu'on évoque la guerre d'octobre 1973, les explosions à Taba et à Sharm al-Sheikh, le mur de séparation à la frontière avec Gaza, et les explosions des conduites du gaz pour Israël. En temps normal, on ne parle que de Sham el-Sheikh. C'est là que vivait le président déchu Hosni Moubarak et où affluent les touristes.

Lire la suite...

La destruction symbolique des "mythes" africains

  • PDF

Pour conquérir les africains, il fallait désacraliser leurs coutumes, leurs mythes ou leurs héros.

Dans le Monde s’effondre, Chinua Achebe décrit la façon dont les missionnaires, accompagnés de l’armée coloniale détruisirent les lieux sacrés africains, brûlèrent masques et statues servant de symboles aux Dieux. En racontant l’histoire du village ibo imaginaire d’Umofia, Achebe montre combien il est facile pour les gens d’abandonner la résistance à la colonisation une fois que leurs coutumes et leurs Dieux ont été désacralisés et rejetés. Les européens savaient que le meilleur moyen de conquérir les africains était de conquérir leurs Dieux, que la meilleure façon de les posséder était de posséder leurs masques et leurs statues, leurs rois ou leurs héros.

Lire la suite...

Savoir et savoir-faire africains : dimensions spirituelles, créativités et technologie moderne

  • PDF

Cycle II. "La production du savoir et du savoir-faire" Rencontre-débat du 22 novembre 2011


Présentation

Lucie Emgba, Rolland Portella et Modeste Chouaïbou Nji Mfenjou.

Le président de la CADE, Jean-Loïc Baudet, présente cette rencontre, la première d’un nouveau cycle sur « La production du savoir et du savoir-faire en Afrique ». C’est un sujet important tout particulièrement en cette période de crise, qui a d’abord été financière et qui est devenue économique et de civilisation, et qui ne touche pas seulement l’Europe.

Lire la suite...

le dénuement des citadins et la misère des villageois, vus par Oumarou Ganda

  • PDF

Les yeux dilatés par l’attention, l’Africain tapi dans les roseaux guette l’Asiatique embusqué dans la rizière. Soudain quelqu’un bouge, les doigts se crispent sur la détente des pistolets mitrailleurs. L’homme aux yeux bridés a perdu. Pendant que les mouches arrivent sur le cadavre de son adversaire, le Noir, engagé volontaire dans le corps expéditionnaire français d’Indochine, s’entend promettre un galon...

Lire la suite...

M. Lubanga est condamné mais Jean Milla Badibanga toujours en centre de rétention.

  • PDF

Alors que l'apprenti seigneur de guerre Thomas Lubanga est condamné notre frère combattant de la liberté Jean Milla Badibanga toujours en centre de rétention.

"M. Lubanga est condamné à une peine totale de quatorze ans d'emprisonnement", a déclaré le juge Adrian Fulford, lors d'une audience à La Haye, en précisant que le temps passé en détention provisoire depuis 2006 serait déduit de la peine.

Lire la suite...

La reconciliation en Côte d'ivoire

  • PDF

Depuis qu'une commission ou un organisme a été constitué en Côte d'Ivoire, rien ne va plus!! Pourquoi ? Les gouvernants ont ils été assez naïfs pour croire que les massacres passés durant la crise postélectorale allaient être gommés par la constitution d'une commission de réconciliation.

Lire la suite...

Journalistes au Mali, privation de liberté, autocensure, ou démission.

  • PDF

De la Profession de Journaliste

La recrudescence des atteintes à la sécurité des journalistes lors du récent conflit du Nord Mali a mené à la résurgence du questionnement sur les conditions d’exercice de la profession de journaliste en situation de conflit armé. En un laps de temps relativement court, les articles des journaux locaux sont devenus des déclencheurs d'une cascade d'arrestations arbitraires. Les journalistes, les chefs de rédaction et les organisations professionnelles, autrement dit le quatrième pouvoir au lieu d'être l'objet de protection et de préparation par les forces actuelles sont des cibles de choix.

Lire la suite...